Podcast – Comment choisir un appareil photo ?

Voici mon premier podcast, dans lequel, vous l’avez lu dans le titre, nous allons voir comment choisir un appareil photo.

Merci de votre indulgence, ce n’est pas un exercice auquel je suis habitué ;-), je suis plus à l’aise derrière un appareil photo…

Vous avez la possibilité de l’écouter directement ci-dessous, dans une nouvelle fenêtre pour libérer celle-ci ou encore de le télécharger pour le mettre sur votre lecteur MP3, votre téléphone, ou encore sur une clé USB pour l’écouter dans la voiture ou ailleurs.

Appuyez sur le bouton “Play” pour l’écouter ou faites un clic droit ici puis cliquez sur “enregistrer la cible” pour le recevoir directement sur votre appareil.

Bonne écoute !

Transcription texte automatique

Bonjour et bienvenue les photographes dans ce premier podcast du blog photo-pedago  que vous retrouvez sur photo-pedago.fr.

Je suis Philou et aujourd’hui on va parler du choix d’un appareil photo.

Alors soyons clair tout de suite je ne vais pas parler de marques.

Parce que tout le monde sait qu’il y a les canonistes les Nikonistes, certains préfèrent Fuji où d’autres encore Panasonic.

En réalité peu importe la marque parce qu’on se rend compte qu’à budget égal, et à gamme équivalente on a des photos de la même qualité quelle que soit la marque.

Donc ce n’est pas le fait d’avoir un canon ou un Nikon qui fera de meilleures photos.

Le choix d’une marque ça se fait au feeling, à la prise en main.

Donc sachez que si vous vous demandez si canon est meilleur que Nikon ou l’inverse, vous vous trompez de question.

Car là n’est pas l’essentiel. Encore une fois à gamme d’appareil photo égale vous aurez une qualité de photo égale et des fonctionnalités équivalentes.

Voilà ceci étant posé on va faire une deuxième mise au point: l’appareil photo idéal n’existe pas,  s’il existait et ben je l’aurais acheté…

Tout l’enjeu c’est de trouver quel appareil vous convient à vous, quel appareil convient à votre pratique et votre budget,  à ce que vous allez en faire.

Alors commençons par le premier modèle d’appareil photo:  le compact.

Alors je vais commencer par une évidence: L’avantage premier du compact c’est d’être… compact.

Il est petit, léger, vous pouvez l’emmener partout dans une poche, dans un sac à main.

Il vous permet d’être discret, c’est pas une inutile la discrétion ça peut vous servir dans votre pratique une photo de rue par exemple.

Deuxième avantage: son prix. Il embarque peu de mécanique, peu de fonctionnalités, son objectif est petit, tout ça réduit son coût bien sûr. 

Pour ce qui est des inconvénients on ne va pas se mentir ils sont assez nombreux.

En un,  je dirais que son premier inconvénient est que son capteur est tout petit.

Pour les prises de vue en basse lumière ça va s’avérer très compliqué, voire impossible et dans presque tous les cas très moche. En terme de créativité vous serez très limité et pour ce qui est de la profondeur de champ, vous savez le fameux flou d’arrière-plan, il faudra l’oublier ou alors il faudra mettre votre arrière-plan loin très loin derrière votre sujet.

Deuxième inconvénient son objectif. Parce que si vous avez un grand-angle et que vous voulez zoomer beaucoup ce sera tout simplement impossible

Troisième inconvénient le compact est lent, très lent. Il est long déjà à l’allumage. Donc pour une scène impromptue que vous vouliez immortaliser ça va être très compliqué. Deuxièmement l’absence de bouton sur le boîtier va vous obliger à aller dans le menu à chaque fois que vous voulez faire un réglage. En terme de réactivité ça ne sera pas bon du tout.

Donc je ne saurais que trop vous déconseiller ce genre d’appareil à moins d’avoir besoin de quelque chose de vraiment très petit qui tient dans la poche. Ça sera sans doute l’achat à ne pas faire.

Deuxième type d’appareil, le compact-expert. Alors là ça commence à devenir intéressant parce que il a l’avantage de garder la compacité du compact. Mais il est plus cher. Et pour plus d’argent on a plus de fonctionnalités.

Alors déjà on a plus de réglages disponibles sur le boîtier c’est-à-dire qu’avec les boutons vous allez accéder rapidement à diverses fonctionnalités. Ça vous permettra d’être plus réactif et de favoriser votre  créativité.

Son deuxième avantage c’est d’avoir un capteur plus grand que le compact. C’est-à-dire que ça va vous laisser plus de marge de manœuvre en photo d’intérieur, en photo de soirée, en basse lumière quoi. Vous pouvez aussi commencer à jouer avec la profondeur de champ. Donc c’est pas mal du tout. Pour ma part c’est un appareil que je conseillerais comme deuxième boîtier. Par exemple si vous avez déjà un réflexe c’est pas mal du tout d’avoir un petit compact-expert pour sortir léger en soirée, dans la rue… Si vous ne voulez pas vous encombrer sans être trop pénaliser dans votre créativité ce sera un bon choix d’appareil photo. 

Alors bien sûr on n’est toujours pas sur un objectif interchangeable. Il ne faut pas s’attendre à des miracles, vous ne pourrez pas faire de l’animalier avec. Mais en termes de fonctionnalité et de réactivité c’est quand même un bon appareil.

Troisième type d’appareil, le bridge.

Des inconvénients, beaucoup. Déjà le capteur qui reste petit. Petit capteur on l’a dit ce sont des problèmes en basse lumière et en profondeur de champ limitée. L’objectif est toujours fixe, on ne peut pas le changer. Donc on fait avec celui qui est sur le boîtier et ça sera comme ça jusqu’à la fin de la vie de l’appareil.

Le zoom c’est sûrement l’avantage du  bridge sur tous les compacts. On n’aura pas un piqué excellent, le piqué c’est la netteté des photos, sur toute la plage focale. C’est-à-dire que du grand angle au téléobjectif on n’aura pas une bonne qualité partout. Après tout dépend où vous mettez le curseur. Pour l’amateur de photos qui n’est pas super exigeant ça suffira.

Autre inconvénient par rapport au compact c’est justement la compacité. Là plus question de le mettre dans la poche. On est obligé de se le trimballer dans une sacoche ou autour du cou.

Et on termine sur une petite note positive: Tous les  bridges sont équipés d’un viseur, ça peut servir. En cas de forte luminosité et qu’on n’arrive pas à voir l’écran à cause des reflets le viseur peut être très utile.

Il faut quand même dire que les bridges évoluent malgré tout même si on en vend beaucoup moins. Les bridges évoluent dans le bon sens, même si je te déconseille toujours les bridges bas de gamme. Les trucs à 300 350 euros  c’est quand même assez mauvais. En revanche on a maintenant des bridges comme le lumix DC fz1000 de Panasonic dans sa version 2. On est sur un budget de 800 € environ. On a un très beau zoom qui couvrira du grand angle au téléobjectif. Bon j’aurais quand même du mal à le conseiller parce que le fait de ne pas pouvoir changer pour un objectif avec un très bon piqué ça reste malgré tout pour moi un problème. Mais encore une fois tout dépend où vous mettez le curseur.

Mais voilà pour quelqu’un qui ne veut pas se prendre la tête et qui n’a pas un budget énorme, Il faut se dire que pour un budget de 800 € on a tout. 

La bonne surprise pour les gens qui ont les moyens, parce qu’on ne va pas se mentir c’est quand même pas donné, les gens qui ont les moyens et qui ne veulent pas se prendre la tête avec le changement  d’objectif, qui veulent un appareil et tout faire avec une très bonne qualité, vous avez le sony dsc-rx10 dans sa version 4. C’est vraiment un très bon appareil la qualité est vraiment très bonne. 20 millions de pixels. Il y a beaucoup de fonctions dans les menus, sur les boutons, c’est vraiment un très bon appareil. Il coûte dans les 1500 € c’est quand même un budget. Mais on reste sur l’avantage d’un appareil où il n’y a rien a changer, tout est compris dedans. On dépense ses 1500 balles et on est tranquille jusqu’à la  fin de la vie de l’appareil.

Ça peut-être un choix qui se respecte, un choix que je ne ferais pas mais qui se conçoit très bien. 

4e type d’appareil photo le bon vieux reflex.

Il va multiplier les avantages mais il n’est pas exempt de défauts. À chacun de voir en fonction de ses envies, de ses besoins et de ses possibilités. On va voir ça.

Premier avantage du réflexe sur tous les types  d’appareil qu’on a vu jusqu’à maintenant, c’est la possibilité de changer  d’objectif. Ça c’est la liberté absolue. Il y en a pour tous les goûts, on peut tout faire, du portrait, de la photo de rue, de l’animalier. Et vous pouvez faire tout ça avec le même boîtier c’est ça qui est formidable. Vous pouvez avoir un objectif pour faire de l’animalier, aller photographier des panthères ou des rhinocéros au Kazakhstan, je dis n’importe quoi, et un autre objectif entièrement dédié au portrait. C’est le gros avantage du reflex sur tous les autres appareils, sauf l’hybride qu’on verra juste après.

Deuxième gros avantage du reflex: la taille du capteur qu’on va trouver en plein format ou en APS/ C. Le plein format c’est le top pour ceux qui aiment faire de la photo en basse luminosité. C’est la plus grande taille de capteur qu’on puisse trouver. C’est le mieux placé pour jouer avec le flou d’arrière-plan. 

Autre intérêt du reflex, ce sont tous les boutons qu’on trouve sur le boîtier et qui vont vous donner accès aux principales fonctionnalités très rapidement. En terme de réactivité on ne peut pas mieux faire. 

L’autofocus est également un de ses points forts, il est extrêmement rapide, ce qui sera particulièrement utile en animalier ou si vous photographiez des enfants. Il vous offrira beaucoup de réactivité. 

Je disais que le réflexe n’était pas exempt d’inconvénient.  A commencer par son poids. La mécanique des reflex, avec son jeu de miroirs, a un poids lourd et incompressible. Si vous partez faire du trekking, de la rando, de l’escalade ou je ne sais quoi, ou encore si vous êtes fragile du cou ou du dos ce ne sera peut-être pas le meilleur choix. Avoir c’est selon vos préférences il n’y a pas de bonne réponse il n’y a que des avis subjectifs.

Certains ont plaisir à avoir un matériel lourd et volumineux dans les mains, d’autres pas. 

L’encombrement est également une contrainte parce que si vous avez plusieurs objectifs il va falloir les trimbaler. Le reflex a les avantages de ses inconvénients et les inconvénients de ses avantages. Beaucoup de possibilités mais des contraintes de poids et d’encombrement. Après on n’est pas obligé de prendre tout son matériel à chaque fois qu’on fait une sortie photo. Par exemple si vous allez photographier des Jaguar dans la jungle vous n’avez peut-être pas besoin de votre 50 mm. Même chose si vous allez faire des portraits de vos enfants ou petits-enfants, peut-être pas la peine de vous encombrer de votre gros téléobjectif de 1,5 kg. 

Enfin dernier type d’appareil photo: Les hybrides, qui ont pour moi la bonne idée de réunir le meilleur des deux mondes, à savoir un poids et un encombrement relativement contenus et de grandes possibilités artistiques, à commencer par le fait qu’on peut aussi changer d’objectif sur les hybrides. On peut avoir son objectif pour l’animalier, un pour le portrait, la photo de rue. Une grande panoplie d’objectifs de très très grande qualité. Donc en ça, il s’apparente au réflex. Il a l’avantage comme je viens de le dire d’être plus compact. Il n’embarque pas toute cette mécanique de miroir  lourde et encombrante On trouve aussi sur les hybrides des capteurs très performant du micro 4/3, de l’APS-C, du full frame . Je vous déconseille de descendre en dessous du micro 4/3. Il faut quand même savoir qu’avec un micro 4/3 on peut sortir des impressions au format A3 d’aussi bonne qualité qu’avec un full-frame. Alors on peut craindre avec un micro 4/3 de manquer de luminosité pour les photos de concert par exemple. Ceci dit les capteurs maintenant montent très bien dans les iso. Et vous avez également des objectifs qui ont une très très grande ouverture. Vous avez par exemple un voightlander qui ouvre à f/0,95 !! Pour ceux qui connaissent un tout petit peu F/0,95 c’est juste énorme!!  Ensuite on a souvent parlé de l’autofocus des hybrides qui était moins performant que celui des réflexes .Aujourd’hui l’écart s’est tellement resserré qu’on ne voit plus la différence. Moi je suis sur une hybride et je ne me sens pas pénalisé par rapport à mon ancien reflex.

Alors des hybrides il y en a tous les prix, je vous conseille quand même de taper dans de la bonne  gamme, dans les 700-800€ quand même pour avoir quelque chose de très très performant. 

Voilà, ce qu’il faut retenir c’est qu’il ne faut pas réfléchir en terme de marque. Vous dire canon est mieux que Nikon serait vraiment stupide de ma part ce serait comme vous dire que le jaune c’est mieux que le vert, ça n’a pas de sens.

Pour ce qui est du choix d’une marque allez dans un magasin, prenez les appareils en main et testez-les. Vous verrez comment les boutons tombent sous vos doigts, si la poignée de l’un vous semble plus confortable que l’autre. Ça c’est très très très subjectif. Donc ça personne d’autre que vous ne peut choisir.

Donc les critères de choix d’un appareil sont les performances et les fonctionnalités que vous souhaitez trouver sur votre boîtier. Ensuite il va falloir trancher en fonction de votre budget ett d’autres paramètres comme le confort. Si vous avez un cou très fin, très long et que vous pesez 40 kg tout mouillé, et que vous envisagez de faire du trekking de 4-5h , j’ai peur qu’un reflex full-frame non seulement vous pénalise mais puisse être délétère pour votre santé.

Je pense que si vous écoutez  ce podcast c’est que vous vous intéressez quand même beaucoup à la photo et que vous avez certaines exigences, certaines envies artistique, donc je vais vous donner quelques conseils sur le choix d’un appareil photo :

Pour ce qui est du capteur choisissez du micro 4/3, de l’APS-C ou du full frame, vous l’avez compris. En dessous la qualité et votre créativité vont en pâtir et vous serez très vite déçu.

Il vous faut absolument la possibilité de shooter en RAW. Tous les appareils qui  n’enregistrent qu’en JPEG vont vous limiter fortement dans le post-traitement. Le post-traitement c’est quelque chose à laquelle vous viendrez forcément si vous vous passionnez pour la photo .

Il vous faut absolument les modes PASM ou P Av TV M, qui sont les modes programme, priorité ouverture, priorité vitesse et mode manuel. Cela vous permettra de sortir du mode automatique et c’est ce qui vous fera progresser en photo .

Il vous faut également la possibilité de définir vos ISO manuellement je pense que tous les appareils photos le font maintenant mais à vérifier quand même .

Un bouton important, bouton ou molette, c’est la correction d’exposition, ça vous vous en servirez tout le temps tout le temps tout le temps.

Il vous faut également la possibilité de faire la mise au point en automatique ou manuel. Parce qu’il y a forcément des cas où la mise au point automatique sera vraiment problématique. Donc il faut vraiment pouvoir passer en manuel.

Ensuite pour ce qui est du nombre de pixels, ça c’est le critère que tous les débutants et les gens qui n’y connaissent rien regardent en premier. Pourtant  si vous ne faites pas de tirages énormes, de grands posters ou affiches, ce n’est pas un critère à prendre en compte. Comme je l’ai dit tout à l’heure rien qu’avec un micro 4/3 vous pouvez sortir du A3 en très bonne qualité et A3 c’est déjà énorme. Le nombre de pixels c’est avant tout un argument commercial, mais en terme de créativité et de qualité de photo il ne faut pas vous en  préoccuper. Le nombre de pixels c’est quelque chose que l’on met en avant dans la vente d’appareil photo parce qu’on sait que c’est ce que tout le monde va regarder. On pense à tort que plus il y a de millions, plus on va faire de belles photos, mais ce n’est pas le cas. Et dans certaines conditions que je ne vais pas développer ici, un nombre plus important de pixels peut même réduire la qualité de la photo,  contrairement à ce qu’on pourrait penser.

Si vous choisissez un reflex il est possible et probable qu’un objectif de type 18-55mm soit fourni. Ce n’est pas un mauvais objectif, ceci dit il va rapidement montrer ses limites Donc mon conseil serait plutôt d’acheter un boîtier nu. C’est-à-dire un boîtier sans objectif. De là vous pourrez acheter un objectif plus polyvalent, de meilleure qualité ou des lentilles fixes. Encore une fois le 18-55mm, si ce n’est pas un  mauvaise objectif, il risque de vite vous limiter et c’est dommage de l’avoir dans sa besace alors ce n’est peut-être pas ce dont vous aurez besoin.

Dernier point à ne pas négliger ce sera peut-être la tropicalisation. Il faut savoir qu’il n’y a pas de normes sur la tropicalisation. C’est aussi un argument de vente mais il n’y a pas de normes là-dessus. Ceci dit c’est un grand constructeur l’affiche, on peut leur faire confiance pour savoir qu’il sera à l’épreuve des projections d’eau, de  la poussière, et du sable. 

C’est pas négligeable si vous shootez dans des conditions particulières, dans le désert, sur la plage… C’est quand même pas mal d’avoir un appareil qui soit l’épreuve de tout ça: poussière, sable. 

Et enfin je vais terminer en vous donnant mon propre choix: Moi je suis passé du reflex APS-C à l’hybride micro 4/3. J’ai pris un Panasonic GX8, pour une raison simple et évidente pour moi: L’encombrement. J’ai visité  Amsterdam et la Finlande entre autres en vélo avec le reflex autour du cou. C’était un peu galère d’avoir l’appareil qui se balade dans tous les sens et qui pèse son poids. Sans compter la taille et le poids des objectifs à trimbaler dans le sac à dos. Ajouter à cela que j’aime bien sortir le soir et donc je voulais avoir un appareil léger pour sortir  sans contrainte, et donc le GX8 s’est imposé de lui-même avec des objectifs de type pancakes, extra-plats qui tiennent dans les poches et ça ça permet de voyager extrêmement léger sans être limité artistiquement .

Voilà je vous remercie beaucoup de m’avoir écouté. À très bientôt pour un nouveau podcast, peut-être dans 15 jours, peut-être dans un mois, je ne sais pas. En tout cas merci à vous et mon meilleur conseil ce sera: Continuez à en mettre plein les yeux .

Au revoir merci.

Partagez l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire