Photos d’animaux: Les bons réglages

Tôt ou tard, on fait TOUS des photos d’animaux. Que ce soit votre animal de compagnie, chat, oiseau, tortue, poisson rouge ou le chien-chien à sa mémère, que ce soit en photo de rue où toutous et tourterelles sont légion, ou encore en photo de voyage où il y aura toujours une espèce endémique à ramener sur sa carte SD. En photo de paysage c’est pareil, il y aura à un moment donné une volée de mouettes, un aigle royal ou un vulgaire pigeon à mettre dans le viseur. Et bien sûr, on est tous allé au zoo un jour. Nous allons voir comment nous y prendre pour réussir ses photos d’animaux.

Évidemment je pense essentiellement à toutes celles et tous ceux parmi vous qui possèdent un animal de compagnie. Et j’y pense parce qu’en me baladant sur Facebook et sur des forums pas plus tard qu’il y a 5 minutes, je me suis rendu compte que si certaines photos sont pas mal, dans l’ensemble on pourrait grandement améliorer le rendu: Flou, lumière réfléchie dans les yeux, cadrage et composition un peu “à l’arrache”. Je vais être franc, beaucoup de photos sans intérêt au final.

Pour ça, voici quelques trucs et réglages simples à mettre en œuvre.

Réglages de l’appareil photo

La vitesse

Pour certains d’entre vous qui n’êtes plus débutants c’est une évidence, mais d’autres personnes débarquent dans la photo, il est donc utile de le rappeler: A moins de photographier un élevage d’escargots (chacun ses passions 😉 ), il va falloir prêter attention à votre vitesse d’obturation (lisez l’article dédié pour réviser cette notion au besoin).

Si Paf le chien ou Whiskas le chat dorment, pas de problème, mais dès lors qu’ils sont en mouvement, si votre vitesse est insuffisante, c’est le flou de bougé assuré et la photo ratée qui va avec…

En intérieur

C’est là qu’on sera dans les moins bonnes conditions. A moins d’être dans une pièce très très bien éclairée, il y a fort à parier que votre appareil photo, si vous êtes en mode automatique (boooouh, pas bien!), diminue la vitesse d’obturation (=rallonge le temps d’exposition), et c’est comme ça que le flou arrive…

Une solution est donc de vous mettre en mode priorité vitesse (S ou Tv) et de choisir une vitesse suffisamment élevée. Commencez à 1/200e par exemple, et voyez ce que ça donne. Le problème, c’est qu’à force d’augmenter la vitesse, votre photo peut devenir trop sombre. Il va alors falloir monter dans les ISO pour récupérer de la lumière. Si vous êtes en ISO 100, vous pouvez soit les monter à la main, soit les mettre en automatique si vous disposez de l’option (tous les appareils ne l’ont pas…). Tout ça, c’est l’histoire sans fin du triangle d’exposition.

Si vous souhaitez vraiment obtenir un flou d’arrière-plan sur votre animal, vous pouvez malgré tout vous positionner en mode priorité ouverture (A ou Av), mais il faudra là aussi monter suffisamment en ISO pour que le temps d’exposition soit aussi court que nécessaire. Et au plus Paf ou Whiskas bouge, au plus ce temps doit être court.

En extérieur

Il y a des chances que la lumière soit suffisante, ce sera donc plus facile d’avoir une vitesse d’obturation assez élevée. Comme en intérieur, si le sujet est flou:

  • En mode priorité vitesse (S ou Tv), augmentez la vitesse
  • En mode priorité ouverture (A ou Av), pour gérer votre flou d’arrière-plan avec une grande ouverture, augmentez les ISO, votre appareil augmentera la vitesse tout seul. N’oubliez pas:

Plus de vitesse=moins de flou

flou d'arrière-plan
Flou d’arrière-plan

La mise au point

Vous choisirez le mode d’autofocus continu. Fort utile pour les sujets en mouvement puisque ce mode permet de suivre le sujet. Comment qu’on fait chef ? Très simple: Adeptes de Canon, vous sélectionnerez le mode AI Servo. Pour la plupart des autres marques, comme Panasonic, Nikon, Sony, ça s’appelle l’AFS.

Le flash

C’est l’outil idéal…pour rater sa photo. La lumière va se réfléchir dans le fond de l’œil de Whiskas, et ça, c’est laid, vilain, pas beau, nul… Même si votre composition est splendide et Whiskas dans une posture époustouflante, les yeux comme des plein phares vont donner un rendu très, très, très amateur. Et vous n’en êtes plus là n’est-ce pas ? Donc le flash, on oublie, à moins de très bien le maîtriser, par exemple en le dirigeant ailleurs que sur l’animal, ou avec des flashs déportés, mais on sort du sujet…

Le mode rafale

Si la bestiole bouge, ce sera un des premiers réglages à effectuer, comme en portrait humain. Vous maximiserez ainsi les chances de capter un regard, une expression, une attitude, une posture.

Photos d'animaux:écureuil

Composition des photos d’animaux

Il va falloir être un peu patient la plupart du temps. On voit tellement de photos d’animaux prises à la va-vite sur les groupes Facebook ou ailleurs. Il faut prendre son temps pour plusieurs raisons:

On ne dirige pas un pingouin ou un pélican comme on dirige sa mère…

Pour qu’une photo soit intéressante, il faut attendre, ou provoquer, la bonne posture, le bon regard. Pas de secret: A moins d’avoir de la chance, il va falloir multiplier les prises de vue. Si possible attirez son attention, surprenez-le ou faites-le jouer. Une patte en l’air qui essaye d’attraper un truc avec l’œil affuté et expressif, c’est toujours plus intéressant qu’un animal qui pose bêtement en regardant son maitre.

Photos d'animaux: singe
Visage expressif

Prendre soin de l’arrière-plan

Dommage de gâcher une belle posture de Paf ou de Whiskas par le panier à linge sale qui traine derrière, tonton René qui lave sa bagnole, ou tout autre élément qui n’a rien à faire dans la photo ! Beaucoup se focalisent sur l’animal mais négligent l’arrière-plan. Arrangez-vous pour trouver un angle et/ou un cadrage pour gérer votre arrière-plan afin que celui-ci, au choix:

  • serve votre composition en lui donnant un contexte
  • soit suffisamment neutre pour qu’on n’y prête pas attention

Place du sujet dans la photo

Donnez de la dynamique à votre photo en décentrant le sujet. Si vous êtes complètement débutant, utilisez simplement la règle des tiers par exemple. Ce sera un premier pas avant de vous en libérer.

Soyez original et subtil: Les photos d’animaux peut se contenter d’évoquer l’animal. Prenez son ombre, son oreille, son poil en macro (macrophotographie), juste son œil, sa patte sur son jouet préféré, ses moustaches mouillées…

Angle

En un mot: bougez. Prenez de la hauteur ou au contraire couchez-vous, l’appareil au ras du sol, mettez-vous à hauteur de l’animal, approchez, reculez, jouez avec le zoom. Que Whiskas et Paf soient nets est une chose, que la photo soit intéressante en est une autre…

Matériel

Pas de matériel spécifique à conseiller pour les photos d’animaux, tout dépend de la distance à laquelle se trouve l’animal et les conditions de luminosité. Impossible de dégager une règle universelle. Pensez simplement, si vous prenez un animal dans une cage vitrée, à vous équiper d’un verre polarisant pour supprimer les reflets. Mais bon, les animaux, c’est pas fait pour vivre en cage…

Voilà, c’est la fin de l’article et le moment de me partager vos bonnes idées en commentaire !!

Partagez l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire