Photo, regard des autres et estime de soi

Pourquoi cet article ?

J’écris cet article dans le cadre d’un “Carnaval d’articles” organisé par le blog https://multipassionnes-epanouis.com. Un carnaval consiste à réunir autour d’un thème des blogueurs de tous horizons: finance, développement personnel, sport, piano, photo, etc. Le thème retenu par Sarah de multipassionnes-epanouis est “Comment gérer le regard des autres ?“. Je vous invite à lire son article J’ai peur, qui m’avait tout particulièrement marqué.

Photo et mise en relation

Je ne suis pas d’un naturel à aborder n’importe qui dans la rue ou à m’immiscer dans la vie des uns et des autres. Je ne suis pas d’une timidité maladive non-plus, mais la pratique de la photo m’a tout de même permis d’opérer certains éclaircissements sur ma relation à mes semblables.

J’ai pu me rendre compte qu’il m’était bien plus facile d’entrer en contact avec des étrangers lorsque j’étais “caché” derrière mon appareil photo. Je vous joins juste deux exemples, la première a été prise au Pays de Galles, la seconde en Irlande.

Pêcheur
chanteur

Dans les deux cas, j’ai demandé aux protagonistes s’ils me permettaient de les photographier pendant leur pratique. Ils m’ont donné leur permission, le premier d’un bref “of course”, alors que le second a commencé à engager la conversation, me demandant entre deux morceaux d’où je venais, etc. Au final, j’ai pu passer du temps à discuter avec le pêcheur, qui s’est montré curieux de ce que je faisais, d’où je venais. Il m’a expliqué et appris pas mal de trucs sur sa passion. Non pas que la pêche à la truite arc-en-ciel me passionne aussi, mais la discussion s’est avérée super intéressante, j’ai notamment appris comment le soleil qu’il a fait dans la journée fait que la pêche est moins fructueuse le soir… Ce fût un moment agréable, pour lui comme pour moi, on aime tous parler de ce qui nous passionne…

Le même rapport s’est instauré avec le chanteur-bassiste. Alors qu’ai-je appris de ces deux rencontres ?

Regard des autres ou regard sur le regard des autres ?

Dans les deux cas que vous venez de lire, je me suis rendu compte que les pêcheur et chanteur ont eu plaisir à me rencontrer, que l’idée de me faire jeter si je les dérangeais n’existait QUE DANS MA TÊTE. Sans mon appareil photo dans les mains, je ne les aurais jamais abordés et je serais passé à côté d’agréables rencontres, d’agréables échanges, de supers petits moments de vie.

Le problème n’est pas le regard des autres, le problème c’est ce que j’imagine être le regard des autres. Des exemples comme ça, on peut en cumuler tout un tas au fil du temps, il suffit d’en garder quelques uns en tête, et à la moindre hésitation se les remémorer.

J’ai même trouvé une formule qui m’amuse quand j’anticipe (à tort bien sûr) la réaction que pourrait avoir un inconnu au fait que je l’aborde pendant ses activités, ou la réaction des gens quand je leur montre mes photos, je me dis: “T’es super prétentieux de croire que tu peux savoir ce que pensent les gens, tu te prends pour qui ?? Si tu veux leur avis, demande-leur, eux-seuls le savent”. Ça débloque tout automatiquement… Et je garde à l’esprit que s’ils refusent que je les dérange (que ce soit pour une photo ou n’importe quoi dans mon quotidien), ce n’est pas moi le problème, c’est juste qu’ils ne sont pas disponibles ou qu’ils n’en ont pas envie, tout comme ça m’arrive à moi d’avoir envie d’être tranquille !! Ils ne me jugent pas moi, ils ont juste envie d’être tranquilles…

De même pour mes photos que je pourrais avoir peur de montrer: S’ils n’aiment pas, ce n’est pas moi qu’ils n’aiment pas, c’est la photo. C’est pareil pour la musique, la danse ou tout ce que vous pouvez faire.

Et puis l’estime de soi…

La première conclusion, comme je viens de le dire, c’est que la peur vient de ma tête, pas de ce que sont les gens ou de ce qu’ils pensent. Dans l’immense majorité des cas, ils auront une réaction agréable, avenante. La seconde conclusion est encore meilleure: Comme je l’ai dit, le pêcheur et le chanteur ont eux aussi passé un moment agréable avec moi. J’ai eu l’impression que c’est mon appareil photo qui a été accepté dans ces relations, mais au final, pêcheur/chanteur ont parlé avec moi, pas avec mon appareil ! Ils se souviennent de moi, pas de mon appareil ! C’est moi qui leur ait apporté ce moment de plaisir, est-ce que ça n’est pas une source dégoulinante de bonheur ça ?

Et vous, dites-moi ce que vous a apporté la photo !

Partagez l'article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

4 réflexions au sujet de « Photo, regard des autres et estime de soi »

    1. Merci à toi Antonia ! Oui je te le recommande vivement. La photo peut être un vecteur de relations sociales, tantôt drôles, tantôt enrichissantes, presque toujours éphémères, mais tu garderas une photo et un souvenir de ces gens toute ta vie. Et prendre conscience qu’on a pu leur apporter un moment de plaisir, c’est tellement bon pour la confiance en soi !! Bien à toi. Philou.

  1. Wahou, merci Philippe pour cet article !
    J’adore ta réflexion à laquelle je n’aurais pas du tout pensée. Mais c’est vrai, que maintenant que tu le soulignes, je remarque qu’on est souvent plus gêné par notre peur du regard de l’autre – alors que finalement, c’est vrai qu’il ne se passe pas grand chose quand on les aborde.
    Je suis ravie d’avoir découvert ton point de vue, qui va sûrement bien m’aider à l’avenir (pas dans le domaine de la photo, ce n’est pas trop mon domaine, mais dans tous les autres !)

Laisser un commentaire